vendredi 4 novembre 2016

Arcanum

Il y a quelques mois, Clémence de la page Chou à la Clem a posté un statut pour annoncer qu'elle souhaitait créer un projet sur le thème du tarot. 
Elle nous avait alors demandé de poser nos candidatures si nous étions intéressés. Je dois dire que j'ai toujours trouvé intéressant visuellement les jeux de cartes en général, et j'avais vraiment envie de travailler avec Clémence parce que j'aime beaucoup ce qu'elle fait :) C'est donc naturellement que j'ai tenté ma chance ! :)
J'ai eu la chance d'être dans les 21 personnes retenues pour ce nouveau projet ! :)
(si tu n'as pas de patience, je t'invite à cliquer sur l'image ou le lien en dessous pour voir le résultat !)

Le choix des cartes s'est fait soit par choix, soit par hasard, dans mon cas j'ai choisi le hasard. 
C'est ainsi que j'ai hérité de l'arcane numéro 14 : la Tempérance.

Je dois dire que j'ai eu du mal à trouver des idées d'illustrations pour cette carte, ce n'est que la deadline approchant que j'ai enfin trouvé un angle d'approche.
Alors si tu veux quelque chose de concis, je te propose de lire l'explication qui accompagne ma carte sur le site, sinon voici la grosse explication. Bon courage :)

Déjà voici ce que l'on peut trouver sur internet : 
La Tempérance est l'arcane de l'échange, de l'écoulement serein de la vie. Il est positif. Les choses coulent normalement et tranquillement vers l'amélioration. C'est l'arcane de la régénération, du respect de toutes les valeurs nobles (de l'auto discipline, de la tempérance, de la modération). Les énergies internes par l'écoulement des fluides doivent reprendre leur cours, tout doit se rééquilibrer après l'épreuve de la transformation de L'Arcane Sans Nom. C'est l'arcane de l'harmonie, de la coopération, de la sociabilité. Elle annonce toujours des bonnes surprises.
Le nom de cet arcane majeur du Tarot, LA TEMPÉRANCE, est un synonyme de sobriété et de modération en matière de consommation. Cette dénomination suggère le besoin d’apprendre à être tempéré en tout et à tout moment, soit : concernant les appétits de confort matériel, le désir de pouvoir (sur autrui), les désirs sexuels, d’affection, de culture, de distractions, de spiritualité, d’altruisme, ou encore en matière des plaisirs des sens, d’expression de soi, d’inertie ou d’activité, d’addiction, de réflexion ou d’impulsivité, etc. 


Clémence voulait que nos cartes aient un côté dénonciateur et un peu féministe en quelque sorte. 
J'ai donc, après avoir lu cette définition sur internet, choisis comme angle : L'image de la femme façonnée par la société actuelle et les religions. Et par extension : La modération dans l'excès, l'excès dans la modération.

Être une femme de nos jours c'est faire face à plusieurs dualités. 
Dans notre société on nous juge sur tout et n'importe quoi. 
Des exemples : 
- Si on s'habille de manière coquette (robe, jupe, décolleté), si on a connu plusieurs partenaires sexuels, on est catalogué comme une pute, même pas d'autres femmes. Et si on se couvre trop, si on ne couche pas avant nos 20 ans, on nous compare à une none, on nous rabâche un "fais un effort".
- Sur les Réseaux sociaux, les corps des femmes sont vite censurés alors que dans les publicités pour des choses qui n'ont rien à voir (genre une application, une voiture, un jambon), on nous colle des femmes nues comme si c'était des gommettes. 

Le corps de la femme est devenu tabou. On ne sait plus si on peut le montrer ou le cacher. On se retrouve coincé entre deux images : celle d'une femme objet dont on abuse et celle de la mère au foyer qui se respecte. C'est soit l'un, soit l'autre. Choisis ton camp jeune fille.  
Ajoutez à cela la pression exercée par certaines religions sur ses adeptes, on a vite fait de se retrouver piéger dans une image qui ne nous correspond pas. Youpi.

Nous avons appris à nous auto-discipliner pour correspondre aux attentes des autres, de la société, des religions, juste pour ne pas avoir d'ennuis, pour ne pas détonner. Mais en faisant ça, nous ne sommes plus vraiment nous même, nous devenons l'image que les autres attendent de nous.
Nous avons appris à mettre de l'eau dans notre vin, à nous effacer.

Cette image de la femme que je dénonce n'est pas valable qu'en France, qu'on s'entente bien. 

J'ai également voulu parler de certains droits que les femmes n'ont pas toujours la chance d'avoir, à cause de leurs religions ou parce que la société a rendu ça négatif. 
Certaines n'ont pas le droit de voter, travailler, s'exprimer publiquement... D'autres ne pourront pas disposer de leurs corps comme elles l'entendent, elles devront rester vierges jusqu'à leur mariage (arrangé surement), elles ne pourront pas se faire avorter même lorsque les contraceptifs leur sont interdits. 

Bref, il y a encore matière, mais je pense que c'est bien de vous laisser décoder quelques petites choses par vous même en regardant ma carte ! :)

Voici donc l'arcane numéro 14 :
Un grand zoom visage :

Et le résultat final avec le cadre de la carte :)

J'espère que mon illustration et mon interprétation vous plaisent ! En tout cas j'ai pris beaucoup de plaisir à sortir de mes habituels dessins tout gentils ^^ 

♥ Je tiens à remercier Clémence pour son initiative déjà, mais aussi de m'avoir accepté pour ce projet trop cool et aussi pour son incroyable travail organisation ! Rendez vous compte, c'est elle qui a codé tout le site internet ! Merci merci merci ! :3 ♥
Allez jetez un oeil aux autres cartes, vous verrez elles sont toutes très jolies ! :)

A bientôt !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire